Cigarette : combattre les idées reçues

 

Tout le monde sait que fumer est dangereux pour la santé. Cependant, une grande majorité de la population ne sait pas exactement pourquoi. 

Et vous ?

Je découvre

Les raisons qui poussent à arrêter de fumer sont nombreuses et variées.

Être bien informé sur les causes de la nocivité de la cigarette peut permettre aux fumeurs d'agir sur leurs comportements et de faire évoluer leurs habitudes.

À votre avis, quelle est la cause principale de nocivité de la cigarette ?

Choisissez une réponse ou faites défiler pour continuer

Pas exactement.

 
Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé et libère de la fumée. C'est ce que l'on appelle la "combustion" et c'est là le cœur du problème.
alt 01

Le tabac dans la cigarette

Pas exactement.

 
Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé et libère de la fumée. C'est ce que l'on appelle la "combustion" et c'est là le cœur du problème.
alt 02

La nicotine dans le tabac 

Oui, c'est exact!

 
Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé et libère de la fumée. C'est ce que l'on appelle la "combustion" et c'est là le cœur du problème.
alt 03

La fumée de cigarette issue de la combustion

Pas exactement.

 
Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé et libère de la fumée. C'est ce que l'on  appelle la "combustion" et c'est là le cœur du problème.
alt 04

Le goudron

Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé et libère de la fumée. C'est ce que l'on appelle la "combustion" et c'est là le cœur du problème.

Faites défiler pour en savoir plus

Le saviez-vous ?

La nicotine est naturellement présente dans la plante de tabac. 

La nicotine est hautement addictive

La nicotine est hautement addictive

La nicotine a un effet stimulant et libère de la dopamine et des endorphines, ce qui la rend très addictive.

Néanmoins, la nicotine n'est pas la cause principale des maladies liées au tabagisme

Elle n'est cependant pas sans risques : elle provoque l'augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle.

La fumée générée par la combustion est l'élément le plus dangereux de la cigarette.

Lorsqu’une cigarette est allumée, le tabac est brûlé. C’est ce qu’on appelle la « combustion » et c'est le cœur du problème.

La fumée libérée lors de la combustion contient plus de 6 000 substances chimiques.

Lorsqu'une cigarette est allumée, le tabac est brûlé à une température pouvant atteindre 900°C. Cette combustion libère des substances chimiques, dont une centaine d’entre elles ont été identifiées comme nocives, ou potentiellement nocives, par des organismes de santé publique de référence. 

C'est la fumée de cigarette qui est la première cause des maladies liées au tabagisme. 

Le goudron est généré quand le tabac est brûlé.

L’un des éléments les plus nocifs de la fumée de cigarette est ce qu’on appelle communément « le goudron ». 

Le goudron représente simplement le poids total du mélange de plusieurs composés – résidus solides et liquides - recueillis dans la fumée de cigarette (hors eau et nicotine).

Les alternatives sans combustion ne génèrent pas de fumée mais de la vapeur.

 

Le goudron n’est généralement pas utilisé comme une unité de mesure quand on l’applique aux alternatives sans combustion, car la composition chimique de l’aérosol (vapeur) est fondamentalement différente de la fumée de cigarette.

La combustion constitue le critère principal de la nocivité. En éliminant la combustion, ces alternatives réduisent significativement la concentration moyenne de substances nocives par rapport à la cigarette.

La combustion constitue le critère principal de la nocivité.
Les alternatives sans combustion et la réduction des risques tabagiques

Les alternatives sans combustion et la réduction des risques tabagiques

L'approche de réduction des risques tabagiques vise à diminuer l’exposition des fumeurs aux principales substances nocives des cigarettes, à savoir celles générées par la combustion du tabac.

Cette approche est un moyen d’action supplémentaire en matière de lutte contre le tabagisme, en complément de la non-initiation et de la cessation, les deux piliers de la politique de santé publique française en la matière. L'arrêt de toute consommation de tabac et de nicotine reste l'objectif prioritaire. 

Comparez la cigarette avec les alternatives sans combustion

Bien qu’elles soient addictives et non sans risque, les alternatives sans combustion fondées sur la science représentent un meilleur choix que de continuer à fumer. 

Comparez la cigarette avec les alternatives sans combustion
Le meilleur choix sera toujours de ne pas commencer à consommer du tabac et de la nicotine, le cas échéant d'arrêter.

Le meilleur choix sera toujours de ne pas commencer à consommer du tabac et de la nicotine, le cas échéant d'arrêter.

Des moyens pour arrêter existent. Selon la Haute Autorité de Santé, l'accompagnement et le soutien psychologique par un professionnel de santé sont la base de la prise en charge.